Le 3 septembre dernier, le Père Christian Thouani a achevé son ministère de remplacement à la Paroisse Saint Léger de Saint Germain en Laye. Depuis le 29 juillet, il assurait les célébrations de messe en lieu et place du Père Duroselle qui était en vacances. Ce prêtre originaire de l’archidiocèse de Douala au Cameroun, ami de saint Léger, séjournait parmi nous pour la troisième année consécutive. Nous le remercions chaleureusement pour sa présence parmi nous durant ces mois d’été et sa fidélité à la paroisse.

Peu avant de regagner son pays, il accepté de partager avec nos lecteurs l’expérience pastorale vécue :

« Cet été 2017, comme les fois précédentes, j’ai eu le bonheur de revenir au sein d’une communauté avec laquelle j’ai tissé ces dernières années de profond liens d’amitiés et de sympathie.

Les célébrations eucharistiques ont servi de cadre à nos rencontres quotidiennes. Des liturgies vivantes, sur fond de sobriété, dans un esprit de partage, suivant une tradition initiée par le Père Duroselle. On est surtout impressionné par la participation active des fidèles à l’appropriation des textes proclamés.

Des auditeurs attentifs de la parole de Dieu dont le retentissement en eux provoque un retournement intérieur. L’écho différent suscité dans les cœurs par cette Parole reçue est partagé sous forme de témoignage après la proclamation de l’Evangile, sous la direction et l’encadrement du prêtre officiant. Certains participants, soucieux de mieux comprendre la Parole de Dieu, pour mieux en vivre, saisissent également l’occasion pour partager  leurs interrogations. Ils bénéficient de la bienveillante attention des autres qui n’en sont pas moins enrichis. Cette manière de faire m’a toujours fort marqué. Je pense que c’est une autre manière de favoriser la participation active des fidèles aux célébrations, dans l’esprit de Vatican II. Loin d’être isolé, chacun des fidèles présents à la messe prend activement part à l’œuvre communautaire de la liturgie eucharistique. Je retourne joyeux au Cameroun, plein de reconnaissance à l’endroit du Père Duroselle qui me renouvelle chaque année sa confiance, mais aussi des fidèles de Saint Léger, pour toutes les marques d’attention et d’amitié à mon égard. »